Ressources

Bibliothèque

Retrouvez dans cette bibliothèque numérique la liste des documents publiés par la FEDELIMA classés par ordre chronologique, type et thématique.

Mémoires universitaires : 29 documents


Par date   |   Par titre

PDF - 3.9 Mo (PDF - 3.9 Mo)

Mémoire de Jean-Baptiste LÉVÊQUE étudiant du Master Management de la Culture : Spectacle Vivant, Patrimoine et Action Culturelle. Mémoire dirigé par Philippe Audubert. Université Catholique de l’Ouest, Angers. Entre l’industrie musicale et Internet, cela a toujours été un peu "je-t’aime-moi-non-plus". Le développement de cette technologie dans les années 1990, qui a permis un accès gratuit à toute la musique, a durement touché les revenus de cette industrie qui traverse maintenant une crise importante. Pourtant, le web s’avère être aujourd’hui le terrain de prédilections des acteurs de la musique pour développer un nouvel ensemble d’offres numériques, et ainsi lutter contre cette crise. C’est aussi l’outil rêvé ; pour tout artiste cherchant à se faire connaître et à vendre sa musique en ligne directement à son public. Nous reviendrons sur les premières conséquences qu’a eu Internet sur le marché du disque, sur le téléchargement illégal et les tentatives passées et présentes pour lutter contre celui-ci. Nous détaillerons la situation actuelle du marché de la musique enregistrée, et des différentes offres numériques instaurées ou émergentes telles que le téléchargement légal ou l’abonnement à une plate-forme de streaming. Enfin, nous verrons quels outils et quelles stratégies existent pour les artistes, qui souhaitent prendre en main la diffusion et la monétisation de leur œuvre...


PDF - 1.3 Mo (PDF - 1.3 Mo)

Mémoire en Sciences de l’Information et de la Communication (Master Médiations de la Culture et du Patrimoine : Expositions, médias informatisés, muséologie, évaluation). Mémoire dirigé par Jean Davallon et Philippe Le Guern. Université d’Avignon et des pays du Vaucluse. Ce mémoire cherche à enquêter sur la dynamique d’un patrimoine rock émergent. Nous convoquons le phénomène des disques collector pour illustrer des dynamiques de patrimonialisation qu’il entraîne sur les musiques amplifiées et plus particulièrement sur le rock. Bien qu’en Angleterre la légitimité de ce patrimoine soit amorcée de manière académique, nous notons qu’en France seuls de légers processus ont été engagés. Problématique : En quoi la définition des disques vinyles collector participe-t-elle à la patrimonialisation du rock ? A partir de l’exemple des Beatles nous nous attardons sur le cas des disques de collection, sous le format vinyle pour analyser la manière dont cet héritage musical prend forme. Nous verrons en quoi les disques de collection sont des objets multiples et ambivalents, et comment sa définition répond à une construction qui participe à la pré-patrimonialisation du rock. En effet à l’heure où le marché du disque tente de s’adapter à la dématérialisation, nous avançons dans cette étude l’idée d’un retour à l’objet "authentique" et "rare". Entre valeur d’usage et valeur de collection, entre objet "culturel" et objet "cultuel", les collector sont considérés ici comme des potentiels "représentants" d’un répertoire rock.


Musiques actuelles : les femmes sont elles des hommes comme les autres ?
Date : 01/01/2011
Auteur(s) : Bénédicte BRIANT-FROIDURE

PDF - 2.9 Mo (PDF - 2.9 Mo)

Mémoire de master " Direction de projets culturels ». Université Pierre Mendès France, Institut d’études politiques de Grenoble, Observatoire National des politiques culturelles, Centre National de la Fonction Publique territoriale, Ministère de la Culture et de la Communication. Mémoire dirigé par Jean-Olivier Majastre, anthropologue, Université Pierre Mendès France, Grenoble et sous le tutorat de Françoise Dupas, directrice du Petit Faucheux à Tours. "La question du rôle des femmes et de l’application de leurs droits traverse tous les grands débats de notre société : éducation, laïcité, répartition du travail et des richesses, culture... Pourtant, même dans un secteur dont la vocation est d’ouvrir les imaginaires, de susciter la curiosité, il existe une division sexuelle du travail, où certains rôles semblent dévolus préférentiellement à l’un ou l’autre sexe. Dans le domaine artistique le rôle de créateur fut pendant longtemps réservé au sexe masculin, la femme tenant la place de muse, d’inspiratrice ou d’égérie. Les musiques actuelles, et le rock tout particulièrement, ne font pas figure d’exception. Ce secteur "moderne" porte encore de nombreux stigmates des inégalités entre hommes et femmes que nous chercherons à mieux comprendre. Si les chiffres sont sans appel, il faut poser un regard de sociologue sur les métiers des musiques actuelles pour comprendre pourquoi les femmes s’engagent moins dans cette voie ou ce qui les empêchent d’évoluer au sein de ces entreprises. Sans stigmatiser les hommes ou les femmes de ce secteur, nous avons tenté de démontrer la part de l’histoire, de l’éducation, des caractéristiques de ces métiers pour trouver des pistes d’explication. En examinant les conditions objectives d’exercice de ces métiers on comprend mieux les raisons qui peuvent en partie expliquer ces inégalités. En démontrant les clichés et les stéréotypes qui officient toujours, on observe les mécanismes qui empêchent l’évolution de la situation féminine. Les milieux professionnels et politiques dans leur ensemble doivent se saisir de ces questions sociétales, engager des démarches d’analyse et mener des actions concrètes. Au delà du constat, nous examinerons quelles pistes de travail fournissent aujourd’hui le renouveau du féminisme, les études de genres, la création des collectifs H/F. Nous verrons enfin le rôle que jouent les entreprises de l’économie sociale et solidaire, les fédérations et les organisations syndicales pour l’évolution du secteur."


PDF - 4.6 Mo (PDF - 4.6 Mo)

Mémoire de Master 2 Culture : Création Artistique et Développement des Territoires (Spécialité Musiques Actuelles) écrit par Aurélie Krecke et soutenu en octobre 2009. Le management culturel territorial à l’ère des réseaux et du partage d’informations : le cas de la Fédération Nationale de lieux de musiques amplifiées/actuelles, la Fédurok. ou Comment réinventer la territorialité à travers une démarche collaborative optimalisée ?


PDF - 1 Mo (PDF - 1 Mo)

Mémoire de Master 2 "Direction d’équipements et de projets dans le secteur des musiques actuelles et amplifiées, Université d’Angers" soutenu en 2008. Ce mémoire est en quelque sorte une forme de représentation de musiciens, auditeurs, programmateurs, face à un contexte de structuration d’un réseau de musiques improvisées non idiomatiques et autres formes de recherche et d’expérimentations musicales et sonores. Sa rédaction s’inscrit dans la continuité d’un Stage réalisé auprès de l’association nantaise, HUB dans le collectage et l’analyse de 38 entretiens auxquels ont répondu des musiciens improvisateurs, programmateurs, auditeurs du collectif informel et variables d’acteurs et de spectateurs des musiques d’aujourd’hui. Il présente une étude des relations entre les musiques improvisées "non idiomatiques" et autres formes de recherches et d’expérimentations musicales et sonores et les fédérations nationales et régionales existantes, ainsi que le contexte politique, sociologique, et économique de la France. Il définit si la structuration d’un réseau est contraire ou non à la culture des musiciens, indépendants ou fédérés en réseaux alternatifs ou groupement d’intérêts communs. Il imagine en quoi les formes de structurations régionales, départementales, territoriales multi-esthétiques peuvent devenir une alternative pour la reconnaissance de ces musiques et complémentaire de l’investissement individuel des musiciens eux-mêmes.


Le dogme de la professionnalisation
Date : 01/01/2008
Auteur(s) : MARION BORNAZ

PDF - 1.1 Mo (PDF - 1.1 Mo)

Mémoire de Master 2 "Direction d’équipements et de projets dans le secteur des musiques actuelles et amplifiées, Université d’Angers" soutenu en 2008 par Marion Bornaz. "Le secteur des "musiques actuelles" a presque toujours été considéré sous l’angle de sa professionnalisation, il est paradoxalement issu de pratiques amateurs, pratiques qui semblent de moins en moins présentes dans les espaces professionnalisés. Il sera ici question de la reconnaissance de pratiques "amateurs" comme valeur en soi (nous reviendrons sur les définitions de l’amateur et du professionnel). Le dogme de la professionnalisation intervient dans le sens où ; il projette la légitimité d’être un artiste dans une seule dimension ascendante : celle du professionnel. L’artiste doit donc se diriger vers un parcours professionnel (et donc label, médiatisation etc...) pour être reconnu et soutenu. Nous axerons notre développement en deux parties : la première concernant l’émergence du dogme et la manière dont il a conditionné le fonctionnement des lieux de diffusion et leurs enjeux (exemple de la programmation). La deuxième analysant le parcours des groupes sous le prisme de la professionnalisation : ses apports, ses limites et la manière dont il est remis en cause par certains artistes."


PDF - 650.7 ko (PDF - 650.7 ko)

Le mémoire de Mireille Nivet, présenté dans le cadre de son master 1 "Culture, création artistique et développement des territoires" à l’Université de Dunkerque, sur la base d’un stage effectué à l’Olympic (Nantes), tente de comprendre l’ouverture du projet de l’Olympic aux arts numériques : il en a résulté une étude de l’histoire de la prise en compte des musiques actuelles par les pouvoirs publics, des dispositifs mis en place, et de leurs limites. La réflexion portera principalement sur les solutions mises en œuvre par les SMAC pour tenter de palier ces limites.


PDF - 656.2 ko (PDF - 656.2 ko)

Mémoire réalisé en 2006 par Davy Demaline dans le cadre du Master "Direction d’Equipements et de Projets dans le Secteur des Musiques Actuelles" de l’Université d’Angers, sous la direction de Gérôme Guibert. A travers une description du contexte et des conditions de son émergence et de sa structuration, il analyse le secteur associatif du spectacle vivant des musiques actuelles, son positionnement, ses particularités. Cette étude est structurée autour de deux hypothèses : 1/ L’émergence du secteur associatif a révélé un manque et s’est posée en alternative de l’offre existante (portée par les secteurs privé et public) autant en terme de contenu que de manière de faire. 2/ La structuration du secteur associatif est révélatrice et représentative des particularités de ses acteurs, qui en retour éclairent et expliquent la situation de marginalité caractérisant ce secteur.


PDF - 867.8 ko (PDF - 867.8 ko)

Mémoire soutenu en novembre 2005 par Arthur GAUTIER étudiant en DESS de Gestion des Entreprises d’Economie Sociale de l’Ecole Supérieure des Sciences Commerciales d’Angers. Dans un secteur économique marqué par les clivages, le mode de fonctionnement des adhérents à la Fédurok est complexe et " fragilement durable ". Pour identifier et comprendre le positionnement économique de ces structures, l’économie sociale et solidaire propose une lecture intéressante et révélatrice à plusieurs niveaux. Une esquisse de positionnement est ensuite proposée grâce à une enquête de terrain menée dans six structures de la fédération.


PDF - 584.7 ko (PDF - 584.7 ko)

Mémoire de Claude Lermené en Formation des cadres culturels territoriaux - MASTER " Direction de projets culturels », de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble - Observatoire National des politiques culturelles, à l’Université Pierre Mendès France, soutenu en octobre 2005. Présentation : Du premier soutien de la Direction de la musique et de la danse en 1981, de la mission rock de Jack LANG, de l’éphémère programme ministériel des Cafés-musiques jusqu’au label SMAC et son remaniement annoncé... Comment l’histoire de ce champ artistique s’est elle construite, entre sa progressive institutionnalisation et sa marginalisation durable selon les différents zones géographiques ? Analyse d’une situation particulière : Celle de la région PACA qui a pris en compte de manière singulière la structuration de ce secteur... Entre balbutiements, blocages et procédures expérimentales, état des lieux, regard et questionnements sur l’évolution et les perspectives d’un champ culturel très controversé mais devenu incontournable.