Actus

FEDELIMA

Date : 13/07/2018

LA FEDELIMA a le plaisir d’accueillir 4 nouveaux adhérents !

SUPERFORMA - Le Mans

Comme son nom l’indique, SUPERFORMA est un projet multiple, point de convergence entre création, diffusion, action artistique et culturelle et accompagnement des pratiques, se nourrissant naturellement du tissu local. Cet ancrage est amplifié par des partenariats extérieurs qui permettent d’inscrire « la scène Sarthoise » dans une dynamique du local à l’international. La plus-value forte de SUPERFORMA passe par l’intégration ou la coopération des ressources humaines d’une partie des équipes historiques des Saulnières, de Bebop, et l’Alambik en une seule et unique équipe qui œuvre en étroite collaboration avec Le Silo sur la répétition, l’info-ressource et l’Excelsior sur les volets programmation et actions culturelles.

LA GAÎTÉ LYRIQUE - Paris

Ouverte en 2011, la Gaîté Lyrique est un établissement culturel de la Ville de Paris dédié à la rencontre entre les arts, les technologies et la société. Pensée comme une plateforme multidisciplinaire, la Gaîté Lyrique porte un regard éclairé, critique, décalé et amusé sur les cultures populaires, les pratiques numériques et leurs formes artistiques émergentes. Lieu de rencontres et de travail pour les artistes, la Gaîté Lyrique est ouverte à tous pour visiter une exposition, voir un concert, assister à une conférence, boire un verre ou participer à un atelier.

LE RAVE - Réseau des Arts Vivants Électriques

Le RAVE est une plateforme au service d’associations exclusivement composées de bénévoles, impliquées dans les développements des musiques actuelles sur le Pays du bocage Ornais et sa périphérie. Le projet associatif du RAVE rentre dans le cadre que l’on appelle également « l’économie sociale et solidaire des arts et de la culture ». On y compte de nombreuses initiatives, hybrides dans leur financement et leurs logiques d’actions, en lien avec leur territoire et déployées avec les populations. C’est un espace d’innovation sociale, culturelle et artistique dans lequel viennent puiser les secteurs industriels, touristiques ou institutionnels.

RMAN - Réseau des Musiques Actuelles en Normandie

Le Réseau des musiques actuelles en Normandie est une association qui a pour mission la structuration du paysage régional en matière de musiques actuelles et d’en favoriser le développement. Il rassemble une grande diversité d’acteurs intervenant au moins sur l’un des champs suivants : la diffusion, le développement et l’accompagnement artistique, la musique enregistrée, les médias l’enseignement, la formation et l’action culturelle. RMAN développe une dynamique de concertation, de co-construction et de coopération en s’appuyant sur la complémentarité et les collaborations entre les différentes structures du territoire régional. Il a pour but de mutualiser des compétences, des outils, des savoir-faire, de capitaliser les expériences acquises et créer des espaces de réflexions, d’échanges et d’observation.


Date : 14/05/2018

Communiqué de la FEDELIMA

Politiques publiques de la culture : création du Centre National de la Musique

Madame la Ministre de la Culture a annoncé, mercredi 25 avril dernier, le démarrage d’une phase de préfiguration opérationnelle d’un Centre National de la Musique dont l’ouverture est souhaitée au début de l’année 2019. La FEDELIMA se félicite d’une telle perspective qui conduira à la mise en œuvre d’un nouvel outil d’accompagnement et de renforcement des politiques publiques des musiques.

L’intelligence du Ministère de la Culture, après avoir ouvert son périmètre dans les années 80/90, a été de favoriser une pensée multiscalaire de la musique et une structuration « à la française » de ce domaine. Nous sommes aujourd’hui en train de récolter les fruits d’un long processus en termes de créativité de la population et d’émancipation des personnes. Notre enjeu est à la fois de prolonger et d’entretenir ces évolutions remarquables.

C’est cette richesse et cette complexité que la FEDELIMA souhaite faire vivre et encourager au sein du futur Centre National de la Musique.

Les musiques s’inscrivent selon nous, pleinement au cœur des problématiques de nos sociétés. Elles peuvent être considérées d’un point de vue pragmatique, ce qui est le parti du discours de notre Ministre qui décrit ce domaine en tant que « filière ».

Notre propos n’est pas de nier les aspects « macros » et industriels, mais d’ouvrir le champ de réflexion plus largement, d’en restaurer la complexité, le caractère pluriel et de souligner la richesse de son écosystème...


Date : 12/12/2017

Rendez-vous à l’Assemblée Générale de la FEDELIMA

Les 27 et 28 février à la Cartonnerie - Reims

La Cartonnerie nous fait le plaisir d’accueillir la prochaine Assemblée Générale de la FEDELIMA à Reims ! L’AG se réunira mardi 27 février à 14h00 (accueil à 11h00 et déjeuner à la Cartonnerie), jusqu’au mercredi 28 février à 13h30 (déjeuner inclus).

L’Assemblée Générale (AG) est un temps fort de la vie fédérale qui permet de nous retrouver chaque année, de partager le bilan des projets et chantiers menés, et de débattre des orientations et des perspectives de la fédération. Nous vous encourageons vivement à participer à ce moment essentiel pour la FEDELIMA !


Vous ne pouvez pas assister à l’AG ? Donnez votre pouvoir !

Si vous ne pouvez assister à l’Assemblée Générale, merci de désigner un adhérent de votre choix (dans la limite de 2 pouvoirs par lieux mandatés). Afin que nous puissions prendre en compte ce pouvoir, merci de le renvoyer :

  • soit par courrier à la FEDELIMA (11 rue des olivettes, 44000 NANTES)
  • soit scanné par mail (à l’adresse mail : contact fedelima.org)

Pour rappel, vous devez être à jour de 50% de votre cotisation 2018 pour pouvoir prendre part aux différents votes. Vous pouvez régler cet acompte au plus tard le 27 février 2018, à l’accueil de l’Assemblée Générale.


Date : 06/10/2017

Rendez-vous à Paloma (Nîmes) pour les prochaines Rencontres Techniques !

Les 23 et 24 janvier 2018 !

Comme chaque année, le mois de janvier est synonyme de Rencontres Techniques !

Les Rencontres Techniques qui se sont déroulées en 2017 à Stereolux (Nantes) furent un succès tant au niveau du nombre de participants, que de l’accueil et de la qualité des échanges !

C’est pourquoi nous vous proposons de vous inscrire dès maintenant aux prochaines Rencontres Techniques qui auront lieu les mardi 23 et mercredi 24 janvier 2018 à Paloma (Nîmes).

Le plus souvent annuelles, ces Rencontres sont axées sur des thématiques partagées avec les adhérents tout au long de l’année qu’il s’agit d’approfondir et de problématiser avec d’autres regards et analyses. Elles sont ouvertes aux adhérents mais aussi aux partenaires impliqués sur les thématiques traitées (acteurs locaux, réseaux d’acteurs, organisations professionnelles, partenaires publics, etc.).

La première journée de ces Rencontres est ainsi co-organisée avec AGI-SON qui, en partenariat avec le CNV et la SACEM, poursuit sa tournée de rencontres dédiées au décret « sons amplifiés ». Ces journées ont été lancées suite à la parution du décret du 7 août 2017 s’appliquant à tous les lieux diffusant des « bruits » ou sons amplifiés et sont ouvertes à l’ensemble des professionnels qui souhaitent s’informer et échanger sur les problématiques que cette nouvelle réglementation soulève.


Date : 11/07/2017

RAFFUT ! 2017 - Communiqué de sortie

Rendez-vous l’été prochain !

Merci à tous les participants de RAFFUT 2017 ! Cette seconde édition, organisée par la FEDELIMA et le TETRIS au Havre les 4, 5 et 6 juillet 2017, a rassemblé plus de 400 personnes !

Acteurs des musiques actuelles, de la culture et de l’économie sociale et solidaire, professionnels et bénévoles, chercheurs, artistes, musiciens, représentants de collectivités, de l’État, organisations professionnelles régionales et nationales, ont échangé sur leurs pratiques et leurs projets et ont débattu des enjeux à venir.

RAFFUT ! est un événement co-construit par l’ensemble des adhérents de la FEDELIMA qui inscrit son action, depuis l’origine, dans une perspective de démocratie et d’émancipation. La fédération hérite des conquêtes telles que le temps de loisirs et contribue à un nouveau partage du sensible, au sens d’une nouvelle distribution des fonctions au sein de notre société et de l’invention de modèles de gouvernance, de coopération et de création. Mais ce processus n’est pas irréversible. Il est même menacé par des déterminations comme l’industrialisation du spectacle et une certaine gentrification liée à l’accroissement des inégalités.

Dans ce contexte, les adhérents de la FEDELIMA, se questionnent et s’interrogent. Si la question des droits culturels, du label SMAC (Scène de Musiques Actuelles) restent au cœur des débats, notre fédération est en réflexion sur de nombreux sujets. Cette édition de RAFFUT ! a été l’occasion de poser et d’ouvrir collectivement le débat sur la problématique de la diversité au sens large (égalité hommes/femmes, couleur de peau, classe sociale…). Il a été exprimé également l’importance des pratiques en amateur, dans ce contexte où la pratique de tous et toutes participe à la fois d’une vie ensemble rendue possible, et du renouvellement si important de la création, quand la concentration pourrait tendre à la raréfier.

Il nous appartient collectivement d’investir le sujet des droits culturels et de prolonger la perspective démocratique en donnant une visibilité et une représentativité à l’ensemble des composantes de la population, en luttant contre toutes les tentatives de repli sur soi quelles qu’elles soient. Dans une actualité où prédomine le pragmatisme, où le modèle concurrentiel nous est présenté comme la seule voie à suivre, et alors que la réponse apportée au terrorisme amenuise les libertés des personnes, nous réaffirmons vivement notre volonté de contribuer à une société plus équitable, plus solidaire, et plus respectueuse de chacun.

C’est pour cela que nous poursuivons nos travaux avec conviction, en mettant au cœur de nos préoccupations le principe de coopération. Les différents textes de lois adoptés ces dernières années (la loi ESS, la loi NOTRe, la Loi LCAP), renforcent les engagements de notre pays en matière de droits culturels des personnes. À nous, avec nos partenaires publics et professionnels, d’animer et de développer les espaces et les outils de co-construction indispensables pour les faire vivre. Leur prise en compte dans l’ensemble des politiques publiques, de l’élaboration à l’évaluation, est une garantie pour que la diversité culturelle ne soit pas réduite à une offre marchande détenue dans quelques mains.

À nous de relier les idées et de créer les conditions de la confrontation des identités et des visions du monde. À nous de poursuivre le raffut !