Ressources

Bibliothèque

Retrouvez dans cette bibliothèque numérique la liste des documents publiés par la FEDELIMA classés par ordre chronologique, type et thématique.

Etudes / Publications : 16 documents


Par date   |   Par titre

PDF - 7.2 Mo (PDF - 7.2 Mo)

Plusieurs réseaux de musiques actuelles (FEDELIMA, RIF, R.A.O.U.L, FRACA-MA, Collectif RPM, FERAROCK) de même que la Fédération Française des MJC (FFMJC) ont ressenti le besoin de disposer d’une vue d’ensemble des initiatives d’actions culturelles et de les capitaliser. Ils ont initié et porté un projet d’enquête dont l’objectif principal était d’identifier les projets considérés comme étant des projets « d’actions culturelles » aux yeux des structures membres des réseaux impliqués. L’enjeu étant de mettre en avant la diversité des formes d’appropriation du terme par les opérateurs de terrain via le recensement et l’observation de leurs pratiques en la matière.


PDF - 1.3 Mo (PDF - 1.3 Mo)

Étude réalisée par Flavie Van Colen pour le CRY pour la musique et la Fédurok en juin 2002 avec le soutien du Ministère de la Jeunesse, de l’Éducation Nationale et de la Recherche, et de la Caisse de dépôts et consignations. Historiquement, de nombreux lieux de musiques amplifiées ont été construits sur des projets culturels et artistiques portés par des structures associatives dont certaines émanaient de fédérations d’éducation populaire. Aussi dans leurs modes d’accompagnement des musiciens, des populations, dans les projets qu’ils animent, dans leur fonctionnement et les relations qu’ils entretiennent avec leur territoire, ces lieux ont-ils souvent le sentiment de croiser les fondements idéologiques de l’éducation populaire. C’est ce croisement qui est ici explicité.


PDF - 6 Mo (PDF - 6 Mo)

Depuis 2012, Live DMA structure le travail de collecte de données au sein des lieux de musiques actuelles à l’échelle européenne. Dans le cadre d’une enquête annuelle, les réseaux et fédérations nationales membres du Live DMA collectent les données de leurs adhérents : activités, diffusion, fréquentation, emploi, recettes, charges... Ce document présente les données recueillies en 2018 sur les données d’activité de 2015.


PDF - 200.5 ko (PDF - 200.5 ko)

Courant 2007, le CNAR Culture a proposé à l’une des fédérations qui lui sont associées, la Fédurok (Fédération de lieux de musiques amplifiées/actuelles), de soumettre les bilans comptables de ses adhérents à l’analyse des experts du CNAR Financement. L’objectif de cette étude était de faire une expérience de lecture des bilans d’un ensemble de structures culturelles aux activités homogènes (en l’occurrence des lieux dédiés aux musiques actuelles qui proposent aussi bien des concerts qu’un accompagnement des pratiques musicales sur leur territoire), pour dégager des hypothèses sur les besoins financiers de ces structures.


PDF - 3.3 Mo (PDF - 3.3 Mo)

Cette étude constitue la première étape d’une analyse qui s’envisage pour notre fédération de manière pérenne. Il s’agit, en effet, tout d’abord, d’affiner le recensement des modes, processus, projet de coopération entre acteurs sur les territoires. À partir de ces éléments nous pourrons construire une typologie des modes de coopération qui pourrait nous permettre ensuite de mieux concevoir, partager et accompagner ces dynamiques de coopération avec nos adhérents mais également avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire, les collectivités territoriales, les partenaires professionnels et publics.
Nous concevons cette étude, tel un « work in progress », première étape d’un travail permanent de la FEDELIMA dans le champ de la coopération. Elle sera partagée et confrontée avec nos adhérents et partenaires. Elle invite également à d’autres approfondissements.


PDF - 982.6 ko (PDF - 982.6 ko)

Ce travail d’observation a pour objectif de rendre compte des réalités de l’activité de diffusion des lieux, en particulier du réseau Fédurok/FSJ, devenu FEDELIMA. Il est conçu comme un outil visant à éclairer la connaissance du secteur des musiques actuelles et à aider à la prise de décision, en permettant aux acteurs (Ministère de la Culture et de la Communication, organismes et organisations professionnelles, collectivités locales, lieux de diffusion, d’accompagnement, d’enseignement,…) d’adapter leurs actions en direction de la diffusion.


PDF - 6.6 Mo (PDF - 6.6 Mo)

Live DMA est un réseau européen de salles de concert, clubs et festivals qui rassemblent 21 organisations nationales (dont la FEDELIMA en France) et régionales à travers toute l’Europe. Live DMA a publié en janvier 2020 un rapport détaillé sur les activités et les modèles économiques de près de 2 600 salles de concert, dans 14 pays et régions européennes. Pour la première fois, des informations portant sur les salles de concert en Finlande, en Suède et au Royaume-Uni ont été intégrées à cette enquête.
En 2021, la FEDELIMA a décidé de traduire ce document initialement publié en langue anglaise afin de le rendre accessibles aux personnes francophones.


PDF - 1.3 Mo (PDF - 1.3 Mo)

Les établissements public locaux (EPL) sont confrontés à l’absence de références et d’expériences communes dans la gestion de lieux de musiques actuelles et de textes réglementaires suffisamment clairs encadrant ces modes de gestion. Les zones de flou et les non-dits du Code général des collectivités territoriales (CGCT) laissent le champ libre aux interprétations arbitraires des collectivités de tutelle et des agents comptables publics. Face à ces constats, un groupe de travail s’est constitué au sein de la FEDELIMA et a souhaité mettre en œuvre une étude approfondie d’ordre juridique et de gestion, l’objectif étant de pouvoir formaliser un cadre des usages communs aux EPL.

En avril 2016 que la FEDELIMA s’est donc associée au Cabinet Baron, Aidenbaum & Associés pour mener cette étude et apporter des éléments d’analyse et de réponse qui vous sont restitués dans ce document.


PDF - 1.2 Mo (PDF - 1.2 Mo)

Cette étude-action lancée en 2007 avait pour objectif d’enclencher une dynamique collective de travail et de construction, afin de pouvoir apporter différentes pistes de réponses aux problématiques générales relevées via la réalisation de 8 monographies de terrain et l’organisation d’un séminaire nationale. Il s’agissait de produire de l’analyse et faire des préconisations, notamment auprès des collectivités territoriales, concernant la problématique des lieux de proximité implantés en milieu rural.


PDF - 4 Mo (PDF - 4 Mo)

De nombreuses études statistiques nous l’ont souvent rappelé, la musique est la première pratique artistique des Français et ce n’est pas récent ! Expression personnelle et/ou collective qui permet de se rendre acteur et non pas seulement consommateur de culture, la pratique musicale en amateur fait écho aux droits fondamentaux de l’homme : toute personne a le droit de participer à la vie culturelle.

Et ce sont bien les personnes qui pratiquent en amateur qui sont au cœur de cette étude. Mais qui sont-elles ? Cette question qui sous-tend le premier volet de cette publication tient à la volonté d’actualiser la perception de ces musiciens et musiciennes et de mieux connaître leurs parcours et leurs pratiques. Quels instruments, quels styles de musique pratiquent-ils ? À quelle fréquence ? Pourquoi ? Dans quels lieux ? Autant de questions qui ont été posées en entretiens collectifs à plus d’une centaine de personnes, en complément d’une enquête en ligne à laquelle 1 300 musiciennes et musiciens ont répondu. Ce travail de recherche a permis d’affiner les représentations des pratiques collectives et volontaires en amateurs et de rendre visibles les artistes qui s’y adonnent.