Actus

Enquête

Date : 09/03/2021

Découvrez les chiffres clés du Live DMA : une enquête sur 2 600 salles de concert et clubs en Europe

Live DMA est un réseau européen de salles de concert, clubs et festivals qui rassemblent 21 organisations nationales (dont la FEDELIMA en France) et régionales à travers toute l’Europe. Live DMA a publié en janvier 2020 un rapport détaillé sur les activités et les modèles économiques de près de 2 600 salles de concert, dans 14 pays et régions européennes. Pour la première fois, des informations portant sur les salles de concert en Finlande, en Suède et au Royaume-Uni ont été intégrées à cette enquête.

En 2021, la FEDELIMA a décidé de traduire ce document initialement publié en langue anglaise afin de le rendre accessibles aux personnes francophones.

Il ressort de cette étude, s’appuyant sur des données 2017, que les salles de concert en Europe, dont l’activité est principalement menée sans but lucratif, organisent environ 950 000 événements par an et accueillent environ 70 millions de personnes. Plus de 87 000 personnes travaillent dans ces salles de concert qui génèrent un revenu total de plus de 1,8 milliard d’euros par an.

En plus d’apporter des indicateurs chiffrés concernant le nombre de concerts organisés, la fréquentation des lieux, l’emploi et l’économie qu’ils génèrent, l’étude souligne également le grand nombre d’activités sociales et éducatives menées par ces salles, le soutien considérable qu’elles apportent aux artistes émergents et l’engagement essentiel de bénévoles qui contribuent à la grande valeur sociale, artistique et économique des scènes musicales européennes.


Date : 28/01/2021

Projet STARTER : enquête sur l’accueil écoresponsable des artistes à destination des structures culturelles

Comment inciter les artistes, tourneur·euse·s, technicien·ne·s et programmateur·rice·s à une démarche plus responsable ? Comment réduire l’impact des tournées, éviter la surconsommation et les déchets induits dans les riders, promouvoir une alimentation locale et durable pour les caterings, inciter à la sobriété énergétique dans les fiches techniques ? À ces questions, de nombreux·ses artistes, organisateur·rice·s de festivals ou gestionnaires de lieux, quelle que soit leur discipline culturelle, essaient depuis quelques années d’y répondre en prenant des engagements, en rédigeant des chartes ou recommandations.

C’est pour outiller ces bonnes volontés et ancrer un travail en profondeur sur ces sujets que des acteur·rice·s culturel·le·s, syndicats, associations ou collectifs informels, sous l’impulsion du réseau R2D2*, se sont réunis le 22 janvier 2020, à l’occasion des BIS - biennales internationales du spectacle (Nantes). Ils ont acté le principe de mise en œuvre d’un groupe de travail temporairement nommé “Groupe de Travail riders & tables de régie responsables” et renommé le 10 juillet 2020 Projet STARTER.

Le projet STARTER - Spectacles et Tournées d’ARTistes Eco-Responsables a comme objectif de permettre aux structures du secteur culturel de mutualiser leurs travaux et recherches pour aboutir à une feuille de route commune et à la rédaction d’un guide méthodologique.
Pour ce faire, un travail collaboratif s’est mis en place durant l’année 2020 par des réunions de partage et d’échange d’informations entre les différents acteur·rice·s du projet STARTER et par la rédaction d’une convention de partenariat, qui insiste sur les principes de coopération, de solidarité et de mise en commun des moyens et outils.

Aujourd’hui, afin de toucher un nombre d’acteur·rice·s conséquent et pour recenser les retours d’expérience et les bonnes pratiques existantes sur l’accueil éco-responsable des artistes, les différents partenaires du projet STARTER sollicitent leurs membres via ce questionnaire. Le recueil de ces informations permettra de définir les priorités de ce groupe de travail, de dresser un panorama d’expérimentations déjà mises en œuvre et de créer une base de données d’initiatives pensée comme une boîte à outils efficace, pratique et partagée.

Nous vous invitons donc à compléter le questionnaire suivant avant le 19/02/2021 (durée estimée entre 15 à 20 minutes). Nous vous remercions d’avance pour votre aide précieuse et nous restons bien sûr disponibles pour toute précision.

Attention, ce questionnaire étant partagé par plusieurs organisations, nous vous conseillons de vous coordonner en interne pour éviter les réponses en doublon. Les partenaires du projet STARTER se sont engagés à ne pas exploiter les informations récoltées à des fins commerciales ou marketing.

Liste des partenaires du projet STARTER signataires de la convention de partenariat :

*Collectif des réseaux régionaux d’accompagnement des événements au développement durable, R2D2 est né en 2013 de la volonté de plusieurs structures de mutualiser les savoir-faire et d’initier des actions collectives pour faire avancer ensemble la transition écologique et sociétale des événements. Le Collectif R2D2 compte 8 dispositifs d’accompagnement et couvre 7 régions.


Date : 01/02/2018

Live DMA publie un rapport sur la situation des salles de concert en Europe

Depuis 2012, Live DMA structure à l’échelle européenne le travail de collecte de données mené au sein des lieux de musiques actuelles. Dans le cadre d’une enquête annuelle, les réseaux et fédérations nationales membres du Live DMA collectent les données de leurs adhérents : activités, diffusion, fréquentation, emploi, recettes, charges...

Combien d’artistes se produisent sur scène ? Combien de bénévoles participent à l’activité des salles ? La vente des billets est-elle suffisante pour couvrir les coûts artistiques ? Quelle est la jaune moyenne des salles en Europe ? Quel est le taux moyen de financements publics selon les pays ? Ces questions, et bien d’autres, sont abordées dans cette enquête qui souligne le nombre important d’activités proposées par les salles de concert du réseau, la pluralité de leurs modèles économiques ainsi que la diversité des personnes qui y sont impliquées.

En 2017, Live DMA représente 2109 salles de concert européennes, actives dans 13 pays différents. Les membres de Live DMA ont envoyé les mêmes 23 questions à 1100 salles au sein de 10 réseaux différents, dans 8 pays : Belgique, Danemark, France, Allemagne, Pays-Bas, Norvège, Suisse et Espagne. Au final, les données de 452 salles ont été recueillies (taux réponse de 41 %).


Date : 31/01/2018

Colloque sur la santé du musicien dans les musiques actuelles

Téléchargez les actes !

Le 24 mai 2017 se tenait à Audincourt (Nord Franche-Comté) le premier colloque national sur la santé du musicien dans les musiques actuelles, à l’initiative de Médecine des Arts, de la FEDELIMA (Fédération Nationale des Lieux de Musiques Actuelles) et du Moloco (Scène de Musiques Actuelles du Pays de Montbéliard).

Pourquoi s’intéresser à cette thématique ? Quels sont les enjeux pour les musiciens eux-mêmes, les organisateurs de concerts et les producteurs de spectacle ? Telles sont les questions qui ont été abordées à l’occasion de cette journée de travail, ouverte à tous, et qui a réuni des professionnels de santé spécialisés, des artistes, des organisateurs de concerts et de festivals, des producteurs de spectacle, des réseaux professionnels…

Pour répondre à ces interrogations, les interventions ont été articulées autour de deux grandes thématiques, sous l’autorité scientifique de Médecine des Arts : la santé du musicien dans son environnement professionnel et le corps du musicien au cœur du processus artistique.

Il s’agissait ainsi de sensibiliser les différents acteurs de la filière professionnelle des musiques actuelles (artistes, organisateurs de concert, tourneurs…) aux conditions qui peuvent altérer de manière transitoire ou définitive la santé du musicien. Vous pourrez ainsi découvrir dans ces actes les résultats d’études et de travaux de recherches portant sur les conditions de voyage, le rythme des tournées, le sommeil, les contraintes physiques d’un concert, l’amplification médiatique, les comportements à risque et bien d’autres sujets, sous un angle scientifique. L’autre grand volet de réflexion a concerné la place du corps dans l’activité musicale. De la création à l’expression artistique, le corps du musicien est au coeur du processus. Depuis la perception des émotions qui nourrissent la pensée et l’intention jusqu’au geste musical, le corps est soumis à un grand nombre de sollicitations. Comment lui assurer un bon fonctionnement et le rendre disponible en vue de la performance artistique ?

Nous espérons que les travaux présentés ici permettront de poser les premières pierres d’une réflexion qui nourrira l’ensemble de la filière musiques actuelles et qui donnera lieu à d’autres travaux et rendez-vous dans les mois et les années à venir.

Nous tenons à remercier l’ensemble des intervenants pour leur implication et la qualité de leurs interventions, ainsi que tous les partenaires qui ont rendu possible l’organisation de ce premier colloque sur la santé du musicien dans les musiques actuelles.


Date : 18/01/2017

Lancement d’une étude nationale sur les pratiques en amateur

La FEDELIMA (Fédération des Lieux de Musiques Actuelles) mène une étude nationale sur les pratiques en amateur dans le champ des musiques actuelles et populaires, en partenariat avec l’ensemble de ses adhérents (145 salles ou projets de musiques actuelles répartis partout en France).

L’objectif général de cette étude est de pouvoir actualiser et affiner les réalités de la pratique en amateur dans le champ des musiques actuelles et populaires, tant en termes de profil des personnes, que de pratiques musicales, de l’apprentissage à la répétition voire même à la production en public, ou encore avoir une clé de lecture des budgets investis pour les pratiques en amateurs…

La FEDELIMA vous propose ainsi de répondre au questionnaire ci-dessous (durée de réponse : 5 minutes maximum). Merci !

(Maj : La phase d’analyse des réponses étant actuellement en cours, l’accès au questionnaire a été fermé.)