Actus

Date : 08/02/2023

La FEDELIMA et le SMA s’associent pour lancer Déclic

Décarbonons le Live collectivement !

Bien conscient·e·s de la nécessité de faire évoluer les manières de produire et de diffuser des concerts, les plus de 600 adhérents de la FEDELIMA – Fédération des lieux de musiques actuelles et du SMA – Syndicat des Musiques Actuelles s’engagent dans un projet collectif de décarbonation de la filière du spectacle vivant des musiques actuelles (concerts, festivals, tournées, centres de formation).

Dès 2021, à la demande de leurs membres, les deux organisations ont engagé un premier cycle de sensibilisation à destination des structures adhérentes. Plus de 200 professionnel·le·s ont participé à cette mise à niveau sur les enjeux écologiques dans la culture, en particulier sur l’énergie et le climat.

Convaincus par cette dynamique et motivés par la volonté de leurs membres d’aller plus loin et surtout de contribuer activement à l’élaboration d’une stratégie globale, pour des activités culturelles libérées de la contrainte carbone, la FEDELIMA et le SMA ont répondu en décembre 2021 à l’appel à projets « Alternatives Vertes » dans le cadre du PIA4 et de France 2030, porté par la Caisse des dépôts. Ils ont appris en septembre 2022 qu’ils en étaient lauréats.

Quelques mois plus tard : le projet est prêt à être lancé !

Les deux organisations s’allient à l’agence ekodev qui les accompagnera méthodologiquement dans la réalisation de 18 bilans carbone sur un échantillon de structures représentatives de la filière. Cette première étape du projet permettra de consolider les données existantes, afin de dresser un état des lieux objectif de l’empreinte environnementale de la filière. Toujours avec le concours d’ekodev, l’enjeu sera ensuite de dessiner des trajectoires pour accompagner l’ensemble des structures de la filière dans la réduction de leurs impacts et dans le changement de leurs manières de produire et de diffuser pour s’adapter aux contraintes actuelles et anticiper celles à venir. À cette fin, une plateforme ressources sera mise à disposition de l’ensemble des entreprises désireuses de se saisir de ces enjeux.

Afin de proposer un projet complet tant sur le plan scientifique et technique que sur les aspects inhérents à la formation ou aux ressources humaines, plusieurs partenaires ont souhaité rejoindre la démarche. Ainsi, le CNM – Centre national de la musique, Audiens, l’Afdas, le Crédit Coopératif, la Sacem, l’ADEME et la BPI, à travers le dispositif Diag Décarbon’Action, apporteront eux aussi leur soutien.

Par ailleurs, les deux organisations porteuses du projet ont constitué un comité technique. Il sera composé d’une douzaine d’organisations et de professionnel·le·s spécialistes des questions de réduction des impacts sur l’environnement et se sera sollicité à chaque phase déterminante du projet. Il réunira notamment des représentant·e·s du ministère de la Culture, d’ARVIVA, du collectif STARTER (représenté par le Collectif des Festivals et Elemen’Terre), du Shift Project, d’ECOPROD, d’IPAMA, d’éco-conseillers et de représentant·e·s d’adhérents comme l’Aéronef, le Périscope, le Cabaret Vert, les Rencontres Trans Musicales de Rennes...

Déclic se pense donc comme une démarche :

  • Expérimentale : les adhérents souhaitent initier des premières pistes de changement et d’adaptation,
  • Transparente : l’ensemble des résultats sera en accès libre sur un site internet
  • Collective : grâce aux croisements opérés avec les autres filières professionnelles et à l’implication des adhérents dans le projet,
  • Pro-active : car la filière des musiques actuelles est constituée de professionnel·les responsables et désireux·ses de proposer un avenir durable pour leurs métiers,
  • Ambitieuse : car collectivement ces entreprises souhaitent aller plus loin face à l’urgence écologique.

Déclic constitue une nouvelle étape pour la FEDELIMA et le SMA dans l’approfondissement de leur implication vers un modèle de filière musiques actuelles soutenable. Toutefois, les deux organisations sont bien conscientes que l’empreinte carbone n’est pas le seul élément constitutif de la transition écologique et que le dérèglement climatique n’est pas l’unique signe de dépassement des limites sociales et planétaires en cours. La FEDELIMA et le SMA se projettent donc d’ores et déjà vers la suite pour réfléchir à l’impact de la filière concernant le rapport au vivant et à la biodiversité, la gestion des ressources et la durée des cycles de vie.
Enfin, par la réalisation de cette première démarche, les deux organisations et les structures qu’elles représentent, convaincues de l’impact que véhiculent les œuvres dans l’imaginaire de leurs concitoyen·ne·s, espèrent à termes contribuer à la promotion de nouvelles représentations.

Contacts :
Benjamin FRAIGNEAU, FEDELIMA - benjamin.fraigneau fedelima.org | 07 82 83 59 39
Célie CARATY, SMA - celie sma-syndicat.org | 07 67 06 38 70

Les partenaires :
Opération soutenue par l’État dans le cadre du dispositif « Soutenir les alternatives vertes dans la culture » de la filière des industries culturelles et créatives (ICC) de France 2030, opérée par la Caisse des Dépôts.
Avec le soutien du Centre national de la musique.
Avec la collaboration de l’Académie du Climat.

Ils soutiennent Déclic :


Date : 20/01/2023

Rendez-vous le 27 février à l’assemblée générale de la FEDELIMA

L’assemblée générale de la FEDELIMA se déroulera lundi 27 février 2023 au Point Éphémère à Paris, de 14h00 à 19h00. Un déjeuner d’accueil (à partir de 12h00) ainsi qu’un dîner (à 20h00) seront proposés sur place.

L’AG est un temps fort de la vie fédérale qui permet de nous retrouver chaque année, de partager le bilan des projets, de discuter des chantiers menés et de débattre des orientations et des perspectives de la fédération. Cette assemblée générale sera également l’occasion de (ré)élire de nouveaux membres du Bureau exécutif actuel.

VOUS SOUHAITEZ CANDIDATER AU BUREAU EXÉCUTIF DE LA FEDELIMA ?

La prochaine assemblée générale est élective. Nous procéderons donc à l’élection de nouveaux membres au sein du Bureau exécutif (BE) de la FEDELIMA composé aujourd’hui de 15 administrateurs·rice·s. 3 membres du BE quittent cette instance. Parmi eux·elles, Jean-Christophe Aplincourt (directeur du 106 et actuellement co-président de la fédération) et Antoine Bartau (directeur du Crescent) sont arrivés au maximum des trois mandats consécutifs possibles au sein du BE et ne pourront plus se représenter, conformément aux statuts de l’association (articles 8, 9, 10, 11, et 12 des statuts de la fédération). Flavie Van Colen (anciennement directrice adjointe à Paloma) a quant à elle quitté sa structure en cours de mandat. Aussi, 7 membres du Bureau exécutif actuel proposent de renouveler leur mandat.

Si vous souhaitez candidater au Bureau exécutif, n’hésitez pas à contacter Cécile Verschaeve (cecile.verschaeve fedelima.org).

VOUS NE POUVEZ PAS PARTICIPER À L’AG ?

Contactez Cécile Verschaeve (cecile.verschaeve fedelima.org) et donnez votre pouvoir avant jeudi 23 février !


Date : 06/12/2022

Participez aux rencontres techniques de la FEDELIMA !

Les 17-18 janvier au VIP à Saint-Nazaire !

Les rencontres techniques proposées par la FEDELIMA sont des temps forts qui capitalisent et nourrissent des problématiques soulevées par les adhérents tout au long de l’année, que ce soit via des groupes de travail spécifiques ou des listes de discussions qui favorisent les partages de réflexions et de ressources au quotidien.

Ces rencontres permettent d’approfondir et de problématiser des thématiques autour des métiers techniques dans les lieux de musiques actuelles avec d’autres regards et analyses. Elles sont ouvertes aux adhérents, mais aussi à l’ensemble des partenaires impliqués sur les sujets traités (acteur·rice·s locaux·les, réseaux d’acteur·rice·s, organisations professionnelles, partenaires publics, etc.).

Comme chaque année, une diversité d’ateliers et de tables rondes vous sera proposée : quels constats et quelles perspectives dans la mesure et l’optimisation de l’énergie dans les salles de concert ? Quelles diversités des pratiques musicales accueillies et accompagnées dans les studios de répétition ? Comment faire évoluer son parc technique lors d’un agrandissement de lieu, une ouverture, une réhabilitation, un renouvellement ? Comment concilier au mieux nos besoins sociaux, affectifs, d’équilibre avec les contraintes d’exercices des métiers techniques du spectacle vivant ?

Nous tenterons d’aborder toutes ces questions (et bien d’autres !) durant ces deux jours. Un point d’actualité sur les chantiers menés par AGI-SON sera également proposé lors de ces rencontres !

Consultez le programme et les informations pratiques ci-après !


Date : 23/11/2022

Wah ! s’invite à l’Antipode | jeudi 8 décembre 2022

12h30-17h00 | Wah ! s’invite à l’Antipode, le jeudi 8 décembre 2022 !

Sur la première partie de l’après-midi, l’Antipode accueillera les participantes des deux premières éditions du dispositif de mentorat Wah ! et Wah’ts up !
Ce sont 64 femmes* au total qui ont participé à ces dispositifs de mentorat que la FEDELIMA expérimente depuis juin 2019. Enfin le moment pour elles de se rencontrer, de se retrouver, de prendre le temps de faire réseaux, de créer des interconnexions, de partager leurs actualités… Le mouvement Wah ! s’amplifie !
Ce temps leur est spécifiquement réservé et n’accueillera que les personnes ayant participé à ces dispositifs.

17h00-19h30 | ENTRÉE LIBRE
Être musicienne… pour que ce ne soit plus une exception !
Temps d’échanges, de débats et de convivialité

À partir de 17h00, c’est dans le Club de l’Antipode que nous vous proposons de nous retrouver toutes et tous pour un temps de rencontres, d’échanges avec des musiciennes de la scène régionale. Une question nous brûle les lèvres : être musicienne dans un univers majoritairement masculin, quels sont les ressorts ?

Pour lancer le débat nous avons invité des musiciennes rennaises :


Date : 21/11/2022

Bienvenue au Château Éphémère (Carrières-sous-Poissy) et à Dynamo (Lille) !

Piloté par l’association Vanderlab depuis 2015,Château Éphémère est un tiers-lieu culturel dédié à la création résidentielle numérique, spécialisé dans l’innovation sonore et musicale, implanté dans un lieu patrimonial reconverti – Le Château Vanderbilt. Fabrique artistique au carrefour de l’expérimentation, des arts numériques, de la recherche et des musiques électroniques, le château propose des contenus et des activités à la portée de tous, notamment par ses ateliers et ses temps publics. Partager avec le plus grand nombre le faire ensemble, la culture libre du numérique, les usages créatifs des nouvelles technologies, sont autant d’objectifs fondateurs portés par notre association. Lieu de convergence aux usages multiples et aux dynamiques complémentaires (coworking, fablab, restaurant, jardins partagés, studios et ateliers d’artistes, salle de spectacle et de privatisation, chantiers d’insertion), il contribue de fait à l’épanouissement culturel, social et professionnel de son territoire.

Fondée en 2004, l’association Dynamo s’est développée autour d’une vision ouverte et accessible de la culture et plus particulièrement du secteur des musiques actuelles en région Hauts-de-France, et d’une volonté de mener un travail nécessaire au soutien des groupes et musicien.ne.s comme à la structuration du secteur. Sa force est de se positionner en complémentarité avec l’ensemble des initiatives touchant de près ou de loin aux musiques actuelles. Le projet de l’association se décline à travers 4 axes de travail : le repérage des projets émergents régionaux et leur promotion ; l’accompagnement à la professionnalisation de parcours des musicien·nes ; la complémentarité d’expertise et d’action avec les autres structures de la filière ; et l’accompagnement au développement culturel des territoires.