Actus

Date : 23/04/2019

Rendez-vous aux prochaines rencontres nationales autour des projets artistiques et culturels en milieu rural

Les 21/22 mai au Moulin à Brainans

La FEDELIMA vous donne rendez-vous aux prochaines rencontres nationales autour des projets artistiques et culturels en milieu rural, organisées les 21 et 22 mai prochains au Moulin de Brainans (Jura).

Ces rencontres nationales s’inscrivent dans une dynamique initiée depuis une dizaine d’années par la FEDELIMA autour de la thématique « culture, proximité et ruralité ». En 2015, un groupe de travail s’est ouvert aux adhérents de l’Ufisc (Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles), de la FAMDT (Fédération des Acteurs et Actrices des musiques et danses traditionnelles), de Themaa (Association nationale des Théâtres de Marionnettes et Arts Associés), de la Fédération nationale des arts de la rue, et au CNV (Centre national de la chanson, des variétés et du jazz), le faisant évoluer vers un groupe pluridisciplinaire et multi-partenarial en écho aux réalités des synergies nécessaires à la vitalité culturelle des territoires ruraux.

Ainsi au fil des années, nous avons pu, entre autres, explorer et partager les spécificités des projets culturels en milieu rural, les nécessités et enjeux de la coopération sur les territoires ruraux mais aussi les contributions des acteurs culturels pour un dialogue renouvelé entre zones rurales et centres urbains… (cf. www.ruralite.fedelima.org)

Ces rencontres sont l’occasion de moments privilégiés d’échanges et de réflexions entre des acteurs culturels venus de toute la France qui animent des projets culturels des territoires à dominante rurale, des réseaux professionnels, des chercheurs, des élus, des techniciens et une diversité d’acteurs locaux (associations culturelles, centres sociaux, collectifs, établissements scolaires...). Ce sont des rencontres pour partager et construire ensemble d’autres mondes possibles et les projets culturels des territoires de demain.

S’inscrire / Télécharger le programme

Date : 05/04/2019

#1 Previously on FEDELIMA

Run ar Puñs : quand l’engagement citoyen entre en scène

Projets singuliers, actions innovantes, événements hors du commun et autres pratiques atypiques menées au sein de la fédération font désormais l’objet d’un article mensuel publié ici !

Tous les domaines d’activité ainsi que toutes les thématiques possibles et imaginables seront abordés selon un critère principal : action locale et pensée globale ! Pour ce premier article, nous nous sommes rendus au Run ar Puñs pour parler d’engagement citoyen.


Date : 29/03/2019

Wah ! | Appel à candidatures

Programme de mentorat destiné aux femmes

« Wah ! – mentorat » est une expérimentation qui est initiée en 2019 par la FEDELIMA, en coopération avec différents réseaux régionaux d’acteurs des musiques actuelles (le RIF et la FRACAMA) et le SMA (Syndicat des Musiques Actuelles).

Le développement de ce projet s’appuie également sur les échanges et travaux d’un comité de pilotage qui réunit les acteurs cités ci-dessus ainsi que d’autres associations et organisations ressources sur le sujet, le CNV, les associations Opale, La Petite et Plus égales. Il est rendu possible par le soutien du ministère de la Culture / DGCA.

Ce programme permettra aux mentorées de bénéficier d’un accompagnement individuel et collectif gratuit afin de partager des expériences, d’identifier des modèles de réussite, de développer leurs réseaux, de renforcer leur légitimité professionnelle, de développer des compétences, d’expérimenter de nouvelles postures professionnelles et d’intégrer une dynamique collective, engagée en faveur de l’égalité femmes-hommes dans le secteur des musiques.

Ceci va se traduire par la constitution de 12 binômes féminins non mixtes (femme-femme) « mentore –mentorée » qui vont pouvoir échanger sur une période d’environ 10 mois (septembre 2019 – mai 2020).


Date : 04/03/2019

Projet de centre national de la musique : les réseaux et fédérations de la musique expriment de vives inquiétudes et demandent à être entendus

Dans le cadre de la mission parlementaire relative à la mise en place d’un Centre National de la Musique (CNM) qui leur a été confiée, les députés Émilie Cariou et Pascal Bois viennent de remettre leur rapport au Premier ministre. Dans un récent communiqué, celui-ci a annoncé la mise en place opérationnelle de l’établissement au 1er janvier 2020, après une phase d’amorçage en 2019.

Alors qu’une partie de la profession semble se féliciter de la création d’un tel outil, un autre pan du champ musical s’en inquiète fortement.

Nous constatons que nos préconisations n’ont jamais été prises en compte. Nos noms au bas de ce rapport ont servi de caution dans le cadre d’une méthode relevant davantage de la consultation de pure forme que de la concertation. Nous avons fait valoir nos questionnements à de très nombreuses reprises mais n’avons guère été entendus.

Nous avons ainsi exprimé qu’un tel outil ne pouvait voir le jour que dans le cadre d’une réflexion globale sur les politiques publiques de la culture et plus spécifiquement celles de la musique, afin de s’inscrire dans un projet cohérent, ambitieux et soucieux de l’écosystème du champ culturel. Nous avons appelé à une réflexion intégrant la complexité du secteur musical, dans sa construction historique et sa structuration actuelle, du national au local ; nous avons insisté sur l’indispensable prise en compte de la diversité des initiatives caractérisée par une pluralité d’approches artistiques, par une multitude de projets et par différents modèles économiques. Nous avons souhaité que le projet de Centre National de la Musique se construise en regard de cette réalité.

Le Centre National de la Musique imaginé dans ce rapport ne s’inscrit que bien trop peu dans une logique d’intérêt général en complément d’une politique publique forte pour la musique portée par le ministère de la Culture et les collectivités territoriales. Il omet une large majorité d’acteurs du champ musical qui inscrivent leurs actions dans des principes de non lucrativité (ou de lucrativité limitée), d’intérêt général, de diversité, de territorialité ou encore d’émergence et pourrait ainsi mettre en danger la diversité des esthétiques, des modèles, des projets et des pratiques musicales.

Malgré une écoute que nous jugeons largement insuffisante, nous poursuivons nos travaux et restons mobilisés. Ainsi, nous sollicitons expressément une audience auprès du Premier ministre ainsi que du ministre de la Culture et les invitons du 19 au 21 mars à Rouen, lors du prochain POP MIND, notamment le mercredi 20 de 16h30 à 18h30 pour un temps spécifique consacré au projet de CNM.
Ces trois journées de débats nous permettront de nous interroger sur nos places et nos projets au regard des droits humains fondamentaux et de traiter des enjeux essentiels pour nos organisations. Nous sommes donc totalement disponibles afin d’échanger sur le Centre National de la Musique et la manière dont l’ensemble de la filière pourrait, dans toutes ses composantes, participer au développement de toutes les musiques en France.

LES SIGNATAIRES :
AJC – Le réseau de la diffusion du jazz
APRESMAI – Association des Pôles Régionaux Et des Structures de Musiques Actuelles et Improvisées
COLLECTIF RPM – Recherche en Pédagogie Musicale
CULTURE BAR-BARS – Fédération nationale des cafés cultures
FAMDT – Fédération des acteurs et Actrices de Musiques et Danses Traditionnelles
FEDELIMA – Fédération de lieux de musiques actuelles
FELIN – Fédération nationale des labels indépendants
FERAROCK – Fédération des Radios Associatives Musiques Actuelles
FRACA-MA – Fédération Régionale des Acteurs Culturels et Associatifs Musiques Actuelles
GRANDS FORMATS – Fédération d’artistes pour la musique en grands formats
HAUTE FIDELITE – Pôle régional des musiques actuelles Hauts-de-France
OCCIJAZZ – Réseau Jazz en Occitanie
OCTOPUS – Fédération des Musiques Actuelles en Occitanie
LE PAM – Pôle de coopération des Acteurs de la filière Musicale en région Sud & Corse
POLCA – Pôle Musiques Actuelles de Champagne-Ardenne
RADIO CAMPUS FRANCE – Réseau national des radios jeunes d’initiatives étudiantes en France
LE RIF – Réseau des musiques actuelles en Ile-de-France
RIM – Réseau des Indépendants de la Musique
RMAN – Réseau des Musiques Actuelles en Normandie
UFISC – Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles
ZONE FRANCHE – Le réseau des musiques du monde


Date : 07/01/2019

Rendez-vous à notre Assemblée générale et aux rencontres "fonction direction générale" !

Les 5 et 6 février prochains à Paris et Saint-Ouen

Vous pouvez d’ores et déjà noter la date dans vos agendas ! L’Assemblée générale de la FEDELIMA se tiendra le mardi 5 février à Paris ! Elle sera accueillie par la Gaîté Lyrique l’après-midi et se poursuivra à Petit Bain pour la soirée.

L’Assemblée Générale est un temps fort de la vie fédérale qui permet de nous retrouver chaque année, de partager le bilan des projets et chantiers menés et de débattre des orientations et des perspectives de la fédération. L’AG sera d’autant plus importante cette année car elle devra renouveler une partie du bureau exécutif et la présidence de l’association !

Ce temps sera suivi des Rencontres "fonction direction générale" qui se dérouleront le lendemain également à Mains d’Oeuvres (Saint-Ouen), le mercredi 6 février.

+ Inscription à l’AG / Programme et informations pratiques / Télécharger un pouvoir / Candidater au Bureau Exécutif
+ Inscription aux rencontres "fonction direction générale" / Programme & infos pratiques