Actus

Date : 05/07/2019

RAFFUT | À l’année prochaine !

Cette quatrième édition, organisée par la FEDELIMA et Emmetrop à Bourges les 2, 3 et 4 juillet dernier, a rassemblé près de 300 personnes !

Cette édition de RAFFUT ! a été l’occasion d’ouvrir collectivement le débat sur la notion d’indépendance, afin de l’interroger plus en profondeur et de mieux en cerner les contours. Tel un fil rouge, la discussion s’est poursuivie lors de ces trois jours avec, entre autres, une conférence autour de la culture punk et la question de la résistance à la concentration économique. La réflexion s’est ensuite prolongée lors d’un débat autour de la préfiguration du Centre national de la musique et de la place qui est laissée à la pluralité des acteurs, des projets, des modèles économiques dans la structuration des politiques publiques. Enfin, tous ces échanges ont pu trouver écho lors d’un palabre visant à la mise en place d’une action commune pour faire reconnaître les enjeux d’une diversité des projets de musiques actuelles sur les territoires à l’aune des prochaines élections municipales.

Toutes ces questions ont été traitées, pendant Les Rencontres de la FEDELIMA, au regard des droits culturels qui président à l’ensemble des démarches présentées et à nos travaux dans leur grand ensemble. Ainsi, l’inclusion des personnes et leur participation à la vie culturelle sur les territoires, la présentation de démarches de développement durable menées par les adhérents de la fédération (qu’elles soient environnementales, sociales, économiques ou culturelles) ou encore la question de la programmation au regard des droits culturels ont été autant de chambres d’écho des projets menés par les adhérents, dans une démarche de progrès constant pour les droits humains fondamentaux.


Date : 12/06/2019

#3 Previously on FEDELIMA

Le Grand Mix : le développement durable en tête d’affiche

Projets singuliers, actions innovantes, événements hors du commun et autres pratiques atypiques menées au sein de la fédération font désormais l’objet d’un article mensuel publié ici !

Tous les domaines d’activité ainsi que toutes les thématiques possibles et imaginables seront abordés selon un critère principal : action locale et pensée globale ! Pour ce troisième article, nous nous sommes rendus au Grand Mix, à Tourcoing, pour parler de développement durable.


Date : 28/05/2019

Les indicateurs clés de la FEDELIMA par types de structures !

Suite à la publication des chiffres clés - données 2017 en janvier 2019, ce second volet apporte un éclairage plus précis sur la réalité des lieux et projets de musiques actuelles membres de la FEDELIMA. Ces informations permettent à la fois de mieux comparer la réalité des lieux et projets de musiques actuelles et de mieux appréhender la diversité des structures composant notre fédération.

Ce document propose en ce sens, une sélection d’indicateurs, tels la jauge de l’unité scénique principale, le nombre de dates diffusées à l’année, la hauteur de budget, le pourcentage de financements publics, le nombre de salariés permanents en ETP (Équivalent Temps Plein), le pourcentage de contrats en emplois aidés, la répartition sexuée des équipes (…) en lecture comparative selon 7 grandes entrées typologiques :
- par types de structures
- par types de territoires
- par types de modes de gestion
- par labellisation SMAC par l’État
- par hauteurs de budget
- par tailles d’équipe permanente
- par tailles de l’équipement de diffusion de concerts


Date : 13/05/2019

#2 Previously on FEDELIMA

Réhabilitation du Confort Moderne : l’architecture à la rencontre du projet culturel

Projets singuliers, actions innovantes, événements hors du commun et autres pratiques atypiques menées au sein de la fédération font désormais l’objet d’un article mensuel publié ici !

Tous les domaines d’activité ainsi que toutes les thématiques possibles et imaginables seront abordés selon un critère principal : action locale et pensée globale ! Pour ce deuxième article, nous nous sommes rendus au Confort Moderne, à Poitiers, pour parler de la relation entre l’architecture et le projet culturel d’une structure.


Date : 23/04/2019

La FNCC, le SMA et la FEDELIMA s’engagent autour d’objectifs communs en faveur des musiques actuelles en signant une charte

Historiquement, les collectivités territoriales ont fortement contribué à l’émergence des musiques actuelles à l’échelle nationale, grâce au soutien à la construction de lieux dédiés, aux festivals, à l’accès aux pratiques et cela le plus souvent en coopération avec une grande diversité d’acteurs culturels. Aujourd’hui encore les collectivités se positionnent comme les premiers financeurs de ce secteur.

Aussi, naturellement, la FNCC – fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture, le SMA – syndicat des musiques actuelles et la FEDELIMA – fédération des lieux de musiques actuelles, se sont rapprochés pour initier un dialogue.

De celui-ci découle la rédaction d’une charte au travers de laquelle les trois organisations s’engagent mutuellement sur plusieurs thématiques, telles que le maintien de la diversité, la promotion de l’équité territoriale, ou encore l’encouragement de la concertation et de la coopération comme alternative à la mise en concurrence.

La FNCC, le SMA et la FEDELIMA s’engagent notamment tous trois à œuvrer en faveur d’un CNM – Centre National de la Musique – dont la préfiguration débute tout juste – respectueux de l’intérêt général et des dynamiques territoriales.

Jean-Philippe Lefevre, président de la FNCC et maire-adjoint à la culture de Dole, Yves Bommenel, président du SMA et Ludovic Renaux, président de la FEDELIMA ont signé cette charte ce jeudi 18 avril, dans le cadre du Printemps de Bourges.

Ils s’engagent dès lors à la promouvoir auprès de leurs adhérents respectifs.

+ Télécharger la Charte FNCC-SMA-FEDELIMA